Journée Mondiale du Cancer : le soutien des Premières Dames Africaines aux oncologues

La Fondation Merck et les Premières Dames Africaines ont offert une formation à 90 oncologues de 25 pays du continent, dans le cadre de la Journée Mondiale du Cancer 2022, célébrée chaque 4 février.

Les deux parties ont décidé de renforcer les capacités de prise en charge du cancer « en augmentant le nombre limité d’oncologues dans leurs pays en offrant une bourse d’un, deux et trois ans, un diplôme et un master dans les spécialités en oncologie pour 90 médecins africains de 25 pays », à savoir la Gambie, la Sierra Leone, le Burundi, le Libéria, la Namibie, entre autres, informe un communiqué parvenu à la rédaction de Bossladyafrique.

Cette année, cette fondation philanthropique allemande célèbre la Journée Mondiale du Cancer  sur le thème « Combler l’écart de soins ». En compagnie des Premières Dames Africaines, dans le cadre de leur Programme d’Accès aux Soins du Cancer, elles veulent « bâtir les capacités de soins contre le cancer dans le but d’augmenter le nombre limité d’oncologues et de développer les premières équipes multidisciplinaires de soins oncologiques à travers le continent ».

 « Nous nous efforçons de former des équipes de soins oncologiques multidisciplinaires dans de nombreux pays en offrant une formation en oncologie médicale, oncologie chirurgicale, oncologie pédiatrique, oncologie gynécologique, radio-oncologie, soins infirmiers en oncologie, oncopathologie et formation de technicien en radiologie. Nous sommes fiers d’entrer dans l’histoire de l’Afrique en formant les premiers oncologues et les premières équipes de soins contre le cancer dans de nombreux pays » africains, a indiqué Dr. Rasha Kelej, responsable principale de la Fondation Merck.

Cette organisation « forme les tout premiers oncologues de notre pays. Avoir nos propres spécialistes du cancer est très important pour nous et cela a changé le secteur des soins contre le cancer dans le pays. J’apprécie les efforts de la Fondation Merck et apprécions profondément notre partenariat avec eux », a déclaré Fatoumatta Bah-Barrow, Première Dame de Gambie.